Photo de YANN ELIES

Yann Eliès

Network, Technology

« Le Barré Figariste » : Yann Eliès

Originaire de Saint-Brieuc, Yann Eliès côtoie la mer depuis son plus jeune âge : son père, Patrick Eliès remporte la Solitaire du Figaro en 1979, alors que Yann est âgé de 5 ans.

En 1997, il remporte le challenge Espoir Crédit Agricole et participe à sa première solitaire. Sur la seconde marche du podium en 2004 et 2009, il remporte ensuite l’épreuve à trois reprises.

En multicoques, il s’illustre en remportant deux fois le Trophée Jules Verne avec Orange en 2002 et en 2005, en tant qu’équipier de Bruno Peyron.

À la suite de ses performances en Figaro, Yann Eliès s’engage sur le circuit IMOCA pour le Vendée Globe 2008. Au cours de la course, il se brise le fémur au large des côtes australiennes. Marc Guillemot se déroute pour lui porter assistance. Il reste 48 heures autour de Generali avant que la frégate australienne HMAS Arunta ne récupère le marin blessé

En plus de la Solitaire du Figaro, il remporte la Transat Jacques-Vabre 2013 en Multi50 avec Erwan Le Roux. Il devient en 2015 le cinquième skipper, après Philippe PouponJean Le CamMichel Desjoyeaux et Jérémie Beyou à remporter sa troisième solitaire.

En 2016, il prend le départ du Vendée Globe 2016-2017 à bord d’un 60 pieds Imoca qui n’est autre que le bateau à bord duquel Marc Guillemot était venu à son secours en 2008. Il termine cette course, à la cinquième place

Palmarès (très très condensé !):

  • Triple vainqueur de la Solitaire du Figaro (2012, 2013, 2015)
  • 3 Victoires sur la Transat Jacques Vabre 2013 (Multi 50), 2017 avec JP Dick, 2019 avec Charlie Dalin
  • Deux Victoires Trophées Jules Verne

et surtout, 10 victoires d’étape sur la Solitaire du Figaro (record partagé avec Jean Le Cam)